frichespriveesNombreuses sont les friches commerciales, industrielles, agricoles qui polluent les paysages du Saulnois. Les frais de démolition de ces infrastructures rebutent les propriétaires à engager les frais pour débarrasser la communauté de ces verrues dégradantes. 

La région Grand Est, dans le cadre de son pacte pour la ruralité se propose d'aider financièrement les personnes morales relevant du droit privé (association, GAEC, EARL, entreprises immobilières...) pour se débarasser de ces locaux encombrants. 

L'objectif, en supptimant ces verrues immobilières est de favoriser la réaffectation d'espaces abandonnés en proposant des opportunités foncières pour l'émergence d'initiatives locales.

Projets éligibles :

- Démolition de friches commerciales, artisanales, agricoles, mobilières et immobilières d’une superficie inférieure à 1 ha

-  Dépenses éligibles : travaux de démolition (y compris réglage du terrain) d’un montant total maximum de 50 000€ TTC 

Participation régionale : au maximum de 50% du coût total éligible

COMMENT DEPOSER SA CANDIDATURE ?

Les demandes devront impérativement être transmises avant le 31 décembre 2017 à : Région Grand EST Direction de l’Environnement et de l’Aménagement Service Foncier Urbanisme Planification Place Gabriel Hocquard CS 81004 57036 METZ Cedex 1

Ou par l’intermédiaire de la structure de coopération intercommunale territoriale compétente.

Plus de renseignements en cliquant ici

 

Commentaires   

+2 #5 Bernard CALCATERA 21-06-2017 01:47
…… On voudrait engager un plan d’action pour éliminer les verrues (*) du paysage du Saulnois…
Bien vu, et louable… alors que se prépare l’installation d’une des plus grandes verrues de France sur le territoire de la commune de Haraucourt-sur-Seille, à l’entrée de la commune de Marsal…
Vous comprendrez bien que je veux parler de l’usine de méthanisation… Mais là, cela ne semble gêner que peu de monde…
(*) La première fois que j’ai utilisé ce terme –verrue-, c’était, en 2016, lors d’une réunion de présentation du projet, au PNRL, à Pont-à-Mousson.

Bernard CALCATERA
Maire de MARSAL
Citer
+2 #4 gros minet 16-06-2017 12:46
Belle initiative, mais très gros boulot à Dieuze où pendant des annés le maire a privilégié les zones industrielles au dépant du commerce local. Un centre ville qui ne donne vraiment pas envie de s'y arrêter, la moitié des commerces fermés dans un état lamentable !.....
Citer
-1 #3 florence 16-06-2017 12:21
encore une fois, on en revient aux paysans ? Cricri, un conseil : allez habiter dans une grande ville, là vous n'y croiserez jamais un agriculteur ni une tôle rouillée! Plus sérieusement, dans le centre ville de Dieuze ce ne sont pas les paysans qui enlaidissent le paysage ! Et dans les petits villages, ce sont essentiellement les maisons vacantes qui ne sont plus entretenues, pour moi il est là le problème, trop de locaux vides...
Citer
+5 #2 Visiteuse 15-06-2017 19:46
Bien vu mais il y a du travail si vous souhaitez attirer le tourisme. Par ailleurs honte a certains proprio: avec peu on peu embellir voir nettoyer, certains endroits pire qu'une déchetterie: pneus, bidon etc.... la les maires doivent taper sur la table mais la: trop frileux pour beaucoup. En ce qui concerne les aides: attendons la nouvelle soupe foncière prévue a la place de notre taxe habilitation
Citer
+3 #1 cricri 15-06-2017 00:14
Et les abords de neuf fermes sur dix qui sont de véritables pourrissoirs à vieilles remorques, tôles rouillées, citernes percées, gravas, etc...?
On en ferait autant à côté de chez nous, à votre avis, il se passerait quoi?
Citer
0
0
0
s2sdefault