L'immense poète français Guillaume Apollinaire  qui a combattu dans le Saulnois pendant la Première Guerre Mondiale a écrit un calligramme titré "Venu de Dieuze". 

Le calligramme est un poème sans vers ni strophe où les textes forment un dessin. "Venu de Dieuze" a été créé tout près de la cité des Académiciens pendant le conflit. Très affaibli par une blessure dans les tranchées, Apollinaire mourra à 38 ans, juste avant l'Armistice le 9 novembre 1918.

Venu de Dieuze est paru en 1918 dans le livre "Calligrammes"

fig25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Transcription :

Halte là
[ficelle]
mesure du doigt
Qui vive
France
Avance au ralliement
Halte là
Le Mot
Claire-Ville-Neuve-En-Cristal-Eternel
[portée]
forte s’allantanado
funambule des lianes du printemps
tu assassines les arbres qui sont tes G.V.C.
La poule d’eau caquète et plonge à ton approche
Cantato
Ah ! mon Dieu m’ quiot’ fille
L’hommé qu’ j’ai
C’est eun’ mouq’ dans d’ l’huile
Tout à fouait
Couple des marais les turquoises
Hennissements partout
Amour sacré amour de la Patrie
Le général
Il était Antisthène et c’était Fabius

 

Apollinaire a inventé le terme de calligramme tout comme le nom Surréalisme, mouvement artistique né au début du XXème siècle.

Commentaires   

+1 #2 Nassim Yahaya 07-09-2021 14:31
Je ne comprend absolument rien
Citer
+1 #1 JP 11-01-2016 19:14
Si je mourrais la bas chanté par Jean Ferrat: une belle histoire chantée par un dieu de la chanson et honneur a Guillaume.
Citer